Comparatif : Jira vs Triskell, quelle meilleure alternative pour la gestion de portefeuilles de projets ?

Triskell, the best alternative to Jira for Project Portfolio Management

Si Jira est incontestablement le logiciel de gestion de projets agile le plus utilisé par les moyennes et grandes entreprises aujourd’hui, est-ce vraiment votre meilleure option pour la gestion de portefeuilles ? C’est justement pour pallier les limites de ce type d’outils en matière de pilotage et de gouvernance que Triskell a été créé.

Dans cet article, découvrez pourquoi Triskell est une puissante alternative à Jira pour le PPM.

Comprendre le marché du PPM : différences entre Jira et Triskell

La gestion de portefeuilles de projets connait une évolution constante depuis 20 ans. Il en va de même pour les solutions utilisées par les organisations.

On distingue en fait trois groupes d’outils :

  • Les logiciels de gestion de projet servent à planifier, exécuter et suivre des projets individuels. Ils facilitent l’allocation des ressources, le suivi des tâches et la communication au sein des équipes. Ils vous donnent la certitude de terminer vos projets dans le respect des délais fixés et des exigences définies.
  • Les logiciels de gestion de portefeuilles de projets (logiciels PPM) sont conçus pour gérer de multiples projets. Les moyennes et grandes entreprises y ont recours pour gérer plusieurs portefeuilles de projets ou de produits. Ils disposent de fonctionnalités pour évaluer l’alignement stratégique de chaque initiative sur les objectifs de votre société. Enfin, ils vous aident à hiérarchiser vos investissements et à optimiser vos ressources pour une bonne gestion de chaque portefeuille.
  • Les logiciels de gestion stratégique de portefeuilles (logiciels SPM) sont une évolution des logiciels PPM traditionnels. Ils se concentrent sur l’alignement des projets sur la stratégie globale d’une organisation. En particulier, ils permettent une évaluation constante de la valeur stratégique de chaque projet. Vous avez ainsi l’assurance que chaque portefeuille contribue à la mission et à la vision à long terme de votre entreprise.

Jira, le leader des logiciels de gestion de projet

Jira est clairement l’une des solutions de gestion de projet les plus populaires auprès des équipes IT et de développement. Sa versatilité et son adaptabilité permettent aux équipes de surmonter les défis et obstacles dans la gestion de leurs initiatives.

Jira s’organise entièrement autour du concept de « ticket », qui représente les modèles de travail individuels. Ses fonctionnalités reposent sur le suivi des incidents et des tâches.

Ses tableaux de bord, workflows et nombreuses options de personnalisation répondent aux besoins dynamiques des équipes projet. Ces dernières peuvent ainsi itérer rapidement et réagir aux changements.

Le logiciel Triskell : la planification stratégique et l’exécution au même endroit

Lorsqu’une organisation se développe, le nombre ou la complexité de ses projets augmente. Des fonctionnalités d’alignement stratégique, de planification de scénario et de gestion des ressources deviennent indispensables. Un logiciel axé sur la gestion de projet, comme Jira, ne suffit plus.

Pour répondre à ces défis, votre entreprise doit se doter d’un logiciel SPM. Autrement dit, d’un logiciel PPM qui vous permet de planifier votre stratégie et d’aligner vos initiatives sur vos objectifs. C’est là que le logiciel Triskell se démarque.

Triskell adopte une approche complète de la gestion de portefeuilles de projets. Conçue pour répondre aux complexités du monde du travail que nous connaissons aujourd’hui, elle dispose de deux fonctionnalités clés. D’abord, elle vous donne les moyens de gérer de multiples portefeuilles de projets. Ensuite, elle vous fait bénéficier d’informations stratégiques sur tous vos processus PPM. Deux choses dont Jira est incapable, pour les raisons que nous vous présenterons ci-dessous.

Pourquoi choisir une alternative à Jira pour la gestion de portefeuilles de projets ?

Certaines extensions apportent une visibilité au niveau du portefeuille et de la stratégie dans l’écosystème Jira. Par exemple, citons les extensions Jira Align et Gestion de portefeuilles. Cependant, elles sont bien loin de vous apporter la vision à 360º que propose Triskell.

C’est certainement le principal défaut de Jira : elle n’offre aucune visibilité à un niveau stratégique. En d’autres termes, au niveau du portefeuille, Jira présente un certain nombre de lacunes auxquelles elle n’a pas encore remédié. Ses utilisateurs ont plus de difficulté à prendre des décisions éclairées et à relier chaque initiative à sa valeur stratégique.

Voyons à présent les principaux défis rencontrés par les organisations qui utilisent Jira.

1. Manque de visibilité au niveau stratégique

Les entreprises sont amenées à traiter un nombre de projets de plus en plus important. Elles doivent pouvoir compter sur une vision et une planification stratégiques et complètes de leurs portefeuilles de projets.

Pour tous les utilisateurs de Jira, l’absence de ces capacités est donc problématique. Avec Jira, il est impossible d’aligner les initiatives sur les objectifs stratégiques. De plus, elle ne fournit aucune donnée concrète sur la valeur que chaque projet apporte à une société.

2. Absence de simulations

Jira n’est dotée d’aucune fonctionnalité de simulation ou d’analyse de scénario. Les conséquences des changements ou désalignements éventuels de vos portefeuilles ou objectifs à long terme sont donc plus difficiles à anticiper. La prise de décision s’en trouve ralentie, car Jira ne permet pas de visualiser clairement les résultats potentiels d’un scénario.

3. Complexité de la gestion des ressources

Comme nous l’avons déjà vu, Jira n’est pas une solution axée sur la gestion de portefeuille de projets. Cet outil n’est donc pas adapté pour accompagner la croissance des portefeuilles et allouer des ressources à de multiples projets.

De plus, le suivi des ressources doit être réalisé à la main, par des actions chronophages. Sans oublier que Jira ne propose pas de relier la gestion des ressources à la planification stratégique. Par conséquent, vous ne pouvez pas savoir si les ressources clés sont allouées aux projets les plus importants pour votre organisation.

4. Mauvais suivi des performances de vos portefeuilles

Avec Jira, vous ne bénéficiez pas d’une vision complète des performances de vos projets et des portefeuilles auxquels ils appartiennent. Il vous sera donc difficile d’identifier les goulots d’étranglement, les risques et les axes d’amélioration. Par conséquent, vos processus d’amélioration continue ne seront pas aussi efficaces qu’ils pourraient l’être.

5. Feuilles de route lacunaires

Pour suivre vos projets, la plupart des solutions PPM disposent de feuilles de route dynamiques et visuellement attrayantes. Ces outils communiquent efficacement les informations sur la progression et sur la planification de chaque projet. Malheureusement, Jira complexifie grandement la création et le partage de telles feuilles de route.

6. Rapports limités

Jira propose des fonctionnalités de création de rapport assez intéressantes au niveau du projet et de l’équipe. Cependant, ses rapports conçus pour donner une vision globale des portefeuilles de projets ne sont pas à la hauteur.

Vos décisions stratégiques doivent tenir compte de la contribution de chaque projet à l’atteinte de vos objectifs à long terme. Malheureusement, Jira n’offre pas une telle visibilité sur l’ensemble des projets.

7. Outil complexe pour les utilisateurs non techniques

Pour finir, intéressons-nous à l’interface de Jira. Ces dernières années, l’interface de ce logiciel a évolué pour répondre aux besoins des équipes IT et de développement. Cependant, les changements réalisés ne suffisent toujours pas.

Pourquoi ? Précisément pour la raison qui a motivé ces changements : l’interface est conçue pour les profils très techniques. Or, le PPM implique de nombreux profils non techniques : dirigeants, promoteurs de projets, chefs de produit ou analystes métier.

Pour toutes ces personnes, la complexité de Jira peut faire obstacle à la collaboration, la communication, la prise de décision… Sans oublier la visibilité sur les portefeuilles de projets !

Pourquoi Triskell est-elle l’une des meilleures alternatives PPM à Jira ?

Nous venons de voir pour quelles raisons Jira n’est pas un choix pertinent pour gérer de multiples portefeuilles de projets. À présent, il nous reste à répondre à la question suivante : pourquoi choisir Triskell ? Autrement dit, qu’est-ce qui distingue Triskell des autres solutions PPM du marché ?

Comme nous l’avons vu, vous avez le choix entre deux types d’outils pour gérer vos portefeuilles de projets :

  • Les logiciels PPM, conçus pour gérer certains aspects de la gestion de portefeuilles de projets : hiérarchisation des projets, ressources, budgétisation, coûts…
  • Les logiciels SPM (pour gestion stratégique de portefeuilles), une évolution des logiciels PPM qui s’accompagne de nouvelles fonctionnalités. Le principe : relier les objectifs de votre organisation à ses différentes initiatives. Tous les processus PPM sont reliés d’une manière ou d’une autre aux objectifs de l’entreprise.

Pourquoi votre département IT a-t-il besoin d’une solution PPM intégrée  au pilotage stratégique ?

Le logiciel Triskell appartient au second groupe. Avec la plateforme Triskell, vous pouvez enregistrer vos projets, programmes et portefeuilles et les aligner sur vos objectifs stratégiques. Ses solutions vous donnent les moyens d’améliorer les performances globales de votre société.

Voici les principales forces qui font de Triskell la meilleure alternative à Jira :

1. Une planification complète des portefeuilles de projets

L’une des principales forces de Triskell est sa capacité à planifier de multiples portefeuilles de projets. Comme nous l’avons vu, Jira se concentre sur des projets individuels. Au contraire, Triskell vous propose d’analyser vos portefeuilles de projets au niveau global, en adoptant une perspective stratégique.

Cette visibilité vous permet d’évaluer l’alignement de chaque initiative sur vos objectifs. Et ce, que vous soyez dirigeant, PMO, chef de produit ou toute autre partie prenante. Elle vous donne ainsi l’assurance que ces initiatives contribuent directement à la réussite de votre organisation.

2. Alignement stratégique des projets

Triskell met particulièrement l’accent sur l’alignement des projets. Grâce aux fonctionnalités de sa plateforme PPM, vous pouvez hiérarchiser les projets selon leur impact potentiel sur les objectifs de votre entreprise.

Ainsi, l’attention de votre équipe reste braquée sur les initiatives qui apportent réellement de la valeur à votre société. De plus, vous prenez de meilleures décisions en matière d’allocation de ressources et de fonds à chaque initiative.

3. Meilleure prise de décision stratégique

Triskell dispose également de nombreuses fonctionnalités qui facilitent la prise de décision au sein d’une organisation à un niveau stratégique. En voici quelques-unes :

Triskell met l’accent sur la planification stratégique, la hiérarchisation des initiatives, la gestion des ressources et le suivi du budget. À l’inverse, Jira nécessite des plug-ins ou des configurations supplémentaires pour une prise de décision vaguement éclairée.

4. Évolutivité et flexibilité

Jira est particulièrement rigide lorsqu’il s’agit de gérer de multiples portefeuilles de projets. C’est tout le contraire de Triskell, conçue pour répondre aux défis des portefeuilles de projets conséquents et complexes.

De par son évolutivité et sa flexibilité, Triskell accompagne parfaitement les changements de votre entreprise et de vos objectifs. En effet, vous pouvez facilement l’adapter à un volume de projets plus important ou à différents cadres de gestion de projet. Vous n’avez pas besoin de faire appel à un développeur pour modifier la configuration de la plateforme.

5. Rapports et analyses avancés

Triskell ne se contente pas d’un simple suivi en temps réel du statut et des performances de vos projets. Avec ses rapports et tableaux de bord, vous bénéficiez d’analyses avancées au niveau du projet, du programme et du portefeuille.

Vos parties prenantes sont ainsi en mesure d’identifier les risques et de prendre des décisions guidées par les données. Grâce à ces analyses, elles prennent des mesures proactives pour aligner les projets sur les objectifs.

Les rapports de Triskell offrent toute la visibilité nécessaire sur vos portefeuilles pour des décisions et une planification stratégique efficaces.

 

Différences entre Triskell et Jira : comparaison des fonctionnalités

Vous connaissez désormais les forces de Triskell qui en font une puissante alternative à Jira. À présent, comparons dans le détail les fonctionnalités de Triskell avec celles de Jira.

Cette analyse vous permettra d’acquérir une compréhension fine des capacités, des avantages et des limites de chaque plateforme. Elle vous aidera à prendre une décision éclairée quant au choix de la solution PPM la plus adaptée à votre organisation.

Fonctionnalités exceptionnelles de Triskell

Ce n’est pas un hasard si Triskell est parvenue à se positionner parmi les solutions PPM les plus robustes du marché. C’est grâce à la visibilité dont bénéficient ses utilisateurs au niveau de leurs portefeuilles. Une visibilité indispensable pour relever les défis et problèmes liés à la gestion quotidienne de leurs portefeuilles de projets.

Triskell a aussi d’autres avantages qui peuvent faire la différence pour l’efficacité et la réussite de votre PMO ou de vos équipes projet.

Parmi ses fonctionnalités exceptionnelles, soulignons-en quatre :

Analyse de scénario

  • Triskell vous permet de réaliser différents modèles de scénarios et de constater leur impact potentiel sur vos portefeuilles de projets.
  • Vous pouvez ainsi évaluer l’impact des changements sur les performances globales des portefeuilles. Et ce, que ces changements interviennent au niveau des ressources, des calendriers ou des priorités de vos projets.
  • Prenez des décisions plus éclairées. Évaluez les risques. Appuyez-vous sur des données en temps réel pour adapter l’exécution de votre stratégie.

Balanced Scorecards

  • Les scorecards de Triskell proposent une vue consolidée de la santé et des performances de vos portefeuilles de projets.
  • Elles vous permettent de suivre les indicateurs clés de succès (KPI) de plusieurs projets et initiatives. Vous pouvez ainsi identifier les axes d’amélioration, suivre la progression et détecter les projets qui requièrent votre attention.
  • Vous bénéficiez d’informations en temps réel au sujet de l’alignement de vos portefeuilles sur les objectifs stratégiques.

Plans directeurs et feuilles de route

  • Avec Triskell, vous avez la possibilité de créer des feuilles de route et des plans directeurs dynamiques et interactifs. Ceux-ci montrent clairement la planification et le statut de chaque projet ou programme.
  • Ces outils vous offrent une vision complète du cheminement stratégique de vos portefeuilles de projets. Vous pouvez ainsi plus facilement coordonner et comprendre les priorités de chaque projet.

Gestion des ressources

  • Triskell vous fait bénéficier d’une vue complète de la gestion des ressources. Efficace, l’allocation tient compte des demandes de chaque projet ainsi que des compétences et de la disponibilité des ressources.
  • Alignez la capacité en ressources sur la gestion des demandes, les activités en cours et la stratégie de votre entreprise. Vous maximiserez ainsi les performances de vos ressources humaines.

Différences entre Jira et Triskell : comparaison des fonctionnalités de gestion de portefeuilles

À présent, comparons une à une les fonctionnalités de Triskell et de Jira. Vous vous ferez ainsi une idée exacte des capacités de chaque outil.

Fonctionnalité
Jira
Triskell
Visibilité au niveau du portefeuille

Définition de la feuille de route d’un produit

Gestion de portefeuille

Gestion du cycle de vie d’un produit

Capacity planning

Gestion de multiples portefeuilles

Balanced scorecards

Analyse de scénario

Gestion des demandes

Objectifs et résultats clés (OKR)

Analyse stratégique de portefeuilles

Gestion des ressources

Gestion de projet ou de programme

Planification et hiérarchisation de portefeuilles

Gestion financière de portefeuilles

Scoring de projet

Conclusion : Triskell, votre alternative à Jira pour un PPM fluide

En résumé, en matière de gestion de portefeuilles de projets, vous devez absolument prendre des décisions stratégiques éclairées. À cet égard, Triskell se positionne comme la meilleure alternative à Jira. Sa large couverture fonctionnelle est conçue précisément pour relever les défis de la gestion de projet à grande échelle.

Et vous savez quoi  ? Vous n’avez pas besoin de choisir l’une au détriment de l’autre. Triskell propose une intégration clé en main avec Jira pour une vision unifiée et complète de votre écosystème de projets.

  • Si plusieurs départements de votre société utilisent des instances différentes de Jira, Triskell vous permet de toutes les relier.
  • Vous pouvez également automatiser cette intégration. Ainsi, certaines informations peuvent être automatiquement répliquées dans Jira lorsque vous réaliserez certaines actions dans Triskell, et inversement.

Si vous cherchez une alternative à Jira pour une gestion de portefeuilles sans accroc, Triskell est le choix idéal. Cette solution robuste et versatile est une alliée stratégique qui donnera une nouvelle dimension à votre gestion de projet.

Découvrez notre outil lors d’une démo

Laissez nos experts vous présenter notre outil ! Nous vous recontacterons pour mieux comprendre vos besoins et répondre à vos 1eres questions pendant un 1er RDV découverte de 30mn. Puis nous organisons une démonstration personnalisée et poussée en fonction de vos objectifs.
WEBINAR |  TEMOIGNAGE CLIENT

Comment la Française des Jeux pilote sa Roadmap Entreprise avec l’outil PPM Triskell ?

En 45 minutes, découvrez l’histoire de la transformation à l’échelle de l’entreprise chez la FDJ afin de s’assurer de l’alignement de ses projets stratégiques avec sa Roadmap. Du cadrage initial du projet au déploiement de la solution Triskell.

Jeudi 06 juin à 11h